L’intelligence artificielle permet aux entreprises de se mettre en conformité avec le RGPD

La mise en conformité au RGPD grâce à l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle peut désormais aider les entreprises dans leur mise en conformité au RGPD. Elle peut cartographier les données, les anonymiser ou les pseudonymiser pour répondre aux exigences du règlement.

 

L’intelligence artificielle et le RGPD sont deux sujets au cœur de l’actualité de ces derniers mois. On leur prête à tous les deux le pire comme le meilleur, et les faire travailler ensemble pourrait en effrayer certains. Cependant, l’intelligence artificielle peut aujourd’hui aider les entreprises à se conformer au nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles.

 

L’intelligence artificielle aide à cartographier les données sensibles

C’est l’analyse sémantique en particulier qui permet d’aider les entreprises à répondre aux exigences du RGPD. En effet, depuis le 25 mai dernier, elles doivent pouvoir cartographier les données qu’elles traitent, où qu’elles soient dans les systèmes de l’entreprise. L’intelligence artificielle permettrait ainsi de dresser un inventaire précis des données à caractère personnel, contrairement à une cartographie manuelle par exemple. L’algorithme d’ Intelligence Artificielle (IA) peut en effet contenir des milliers de termes et s’enrichir au fur et à mesure avec des mots spécifiques à l’entreprise, à son secteur d’activité… Il établit alors des relations entre les termes en les resituant dans le contexte d’une phrase, lui permettant ainsi de comprendre les textes. Une aide précieuse et une technologie nécessaire dans le cadre d’immenses volumes à analyser.

 

L’IA comme technique d’anonymisation et de pseudonymisation

L’algorithme d’IA peut également agir sur le caractère public des données selon les besoins et l’usage des entreprises. Celles-ci peuvent vouloir totalement anonymiser les données personnelles qu’elles traitent, si elles sont dans le cloud par exemple, ou les pseudonymiser pour pouvoir les reconstituer plus tard. Les nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle peuvent également interdire de saisir certains termes dans les zones de commentaire ou les champs textes des applications d’entreprises, afin par exemple d’éviter de trouver et/ou d’enregistrer des informations confidentielles liées à la santé, aux opinions politiques et religieuses etc.

 

#TransfoNum #Digital #CDCArkhineoNEW