Les risques les plus inquiétants pour les entreprises en 2019

La sécurité de l’IoT est toujours remise en question

L’Internet des Objets est une innovation efficace, rapide et intéressante pour nombre de secteurs. Cependant, sa sécurité est encore aujourd’hui remise en question. La protection des données collectées et traitées n’est pas toujours évidente, mais les entreprises peuvent se reposer sur des prestataires externes certifiés.

 

Les objets connectés ont sans conteste amorcé un changement notable et utile au sein de la transformation numérique des entreprises. Aujourd’hui, personne ne remettrait en cause la rapidité, l’intérêt et l’efficacité de l’Internet des Objets. Cependant, c’est leur sécurité qui continue d’inquiéter. Il s’avère en effet assez simple de les pirater et leur utilisation dans tous les secteurs d’activité ainsi que les nombreuses cyber-attaques de ces derniers mois démontrent les dangers de ces innovations.

 

Etat des lieux : la sécurité des objets connectés reste très faible

La transformation numérique des entreprises continue de progresser et touche désormais presque tous les secteurs d’activité. Avec elle, se développent de nombreux appareils, applications ou objets censés simplifier les processus métiers, tant pour les entreprises que pour les particuliers. Cependant, ces objets connectés sont également utilisés dans des secteurs sensibles comme la santé par exemple, alors que des cybercriminels sont aujourd’hui à même de détecter les failles de sécurité des outils IoT (Internet of Things) et de les pirater assez simplement.

 

La sécurisation de l’IoT n’est pas toujours évidente

L’une des solutions pour renforcer au minimum la sécurité des objets connectés serait la modification régulière et facilitée des mots de passe et identifiants pour les utilisateurs. Dès la conception, les fabricants devraient également prévoir des objets connectés intégrant des mécanismes de sécurité forts, comme le chiffrement. Cependant, ce mécanisme est compliqué à mettre en place – les données pouvant être inutilisables si la clé de chiffrement est mal gérée – et le nombre de périphériques dans l’IoT accroît les défis du cryptage. Enfin, les entreprises n’ont pas toutes la capacité technique de chiffrer efficacement leurs données, notamment à cause d’un espace de stockage limité.

 

Les prestataires externes certifiés garantissent la protection des données

Pour protéger au mieux les données collectées et traitées par les objets connectés, les fabricants devraient faire appel à des prestataires certifiés qui leur permettraient de les conserver et de les utiliser en toute sécurité et légalité. Ces derniers, spécialisés dans le domaine de la protection des datas, mettent en oeuvre tous leurs moyens techniques et humains pour préserver ces données contre les risques de vol, perte, altération etc. C’est également un argument marketing de choix pour les sociétés : si les données des utilisateurs sont hébergées chez un prestataire de confiance qui en garantit la protection, les consommateurs seront plus enclins à faire confiance à ces entreprises.

 

#TransfoNum #IoT #DataProtection #CDCArkhineoNEWS