transformation numérique, 8 nuances à assimiler

Les huit visages de la transformation numérique

La transformation numérique touche tous les secteurs d’activité, mais les décideurs n’en ont pas la même définition ni la même vision de sa finalité. Une étude d’IDG a identifié huit nuances de la transformation numérique.

 

La transformation numérique est au cœur des problématiques des entreprises de tout secteur. Déplacer une base de données dans le cloud, pouvoir effectuer des paiements sur un site Web sécurisé, suivre un programme de travail par téléphone… sont autant de définitions de la transformation numérique. Tous les décideurs ne la voient donc pas de la même manière, mais leur point commun réside dans la résolution des problèmes métiers spécifiques. Huit finalités de la transformation numérique ont été identifiées par une étude d’IDG conduite auprès de plus de 700 décideurs.

 

La productivité accrue des employés

Selon l’étude, 52% des décideurs pensent que devenir une entreprise numérique signifie accroître la productivité des employés grâce à des outils numériques tels que les processus assistés par l’intelligence artificielle, l’accès mobile, ou encore l’accès aux données.

 

La performance business pilotée par les données

Près de 50% des répondants considèrent que la transformation numérique d’une entreprise est la capacité à mieux gérer les performances de la société grâce à la visibilité des données : plus elles sont disponibles, mieux l’entreprise se portera.

 

L’expérience client réussie

Pour 46% des décideurs, une entreprise numérique doit répondre aux besoins et aux attentes en termes d’expérience client, et cela surtout grâce à la collecte et à l’analyse des données. Les datas jouent donc un rôle extrêmement important dans la transformation numérique des entreprises.

 

Les capacités mobiles indispensables

Pour près de la moitié des répondants, la transformation numérique implique que les entreprises fournissent un accès sécurisé et optimisé aux actifs, partout et n’importe quand. Cela signifie une mobilité accrue et indispensable, notamment pour les données ou des documents importants.

 

L’automatisation des processus

37% des décideurs pensent que la transformation numérique des entreprises doit modifier les activités et/ou les processus. On pense par exemple à la dématérialisation de certains processus importants qui seront donc plus rapides et plus sécurisés que s’ils étaient restés au format papier.

 

Les nouveaux flux de revenus

Pour 33% des répondants, une entreprise ayant effectué sa transformation numérique devrait avoir trouvé et développé de nouvelles sources de revenus et d’activités en lien avec le numérique.

 

L’innovation produit

Un tiers des décideurs interrogés pense que la transformation numérique permet une croissance du chiffre d’affaires notamment grâce à l’amélioration des produits numériques, à de nouveaux produits ou a de nouveaux services numériques. Cela peut par exemple passer par le recours à la signature électronique.

 

L’optimisation de la chaîne logistique

Enfin, pour un peu plus d’un quart des répondants, les entreprises ayant effectué leur transformation numérique devraient avoir un flux de données et d’informations permettant la circulation des biens, des services, de l’argent ou encore des individus dans le monde. Il s’agit par exemple de se doter d’un système d’archivage électronique pour avoir accès à ses documents dématérialisés partout et à tout moment.

Il ne suffit donc pas d’implanter du numérique dans un processus pour qu’une entreprise puisse revendiquer une véritable transformation numérique. Même si des initiatives technologiques telles que le cloud, l’IoT ou l’intelligence artificielle font de cette « digitalisation » une réalité, il faut également que le management soit aligné à cette vision.

#TransfoNum #tech #CDCArkhineoNEWS