Données de santé et archivage électronique

Données personnelles de santé : quels sont les enjeux ?

Les données de santé sont très sensibles et doivent être protégées. Les utilisations de ces informations sont multiples et utiles dans beaucoup de domaines. Leur sécurité doit donc être maximale pour protéger la vie privée des individus.

 

Les données personnelles de santé sont des informations particulièrement sensibles qu’il est important de protéger, afin d’assurer la sécurité de la vie privée des individus concernés. L’émergence du Dossier Médical Partagé ou encore le développement de la m-santé, avec des applications sur smartphones, posent la question de leur sécurité.

 

Où en est-on aujourd’hui sur les données de santé ?

Ces dernières années, le développement des nouvelles technologies a largement facilité la collecte, le partage et l’archivage des données à caractère personnel. Ces données sont désormais informatisées et accessibles partout, à tout moment. Le secteur de la santé n’échappe pas à ce qu’on appelle la « mise en données », et les sources d’où elles proviennent sont multiples : informatisation des hôpitaux, dématérialisation des carnets de santé, mais aussi applications de santé, objets connectés, télémédecine, etc. Bien que très utiles pour les transferts de dossiers de santé par exemple, les questions de l’accès à ces données personnelles, de leur utilisation, de leur protection et de leur devenir se posent.

 

Comment sont utilisées ces données personnelles ?

Les données personnelles de santé ont bien des usages. D’abord, pour la recherche médicale : elles peuvent aider à mieux anticiper les effets inattendus de certaines maladies, ou encore permettre de croiser des données de santé avec d’autres data externes pour comprendre les connexions entre le développement de maladies et d’autres facteurs environnementaux. Les données de santé aident aussi aux diagnostics médicaux et permettent une médecine plus personnalisée. D’un autre côté, collecter les données de santé des patients peut aider à mieux gérer la santé publique, grâce à de nouveaux secteurs d’activité comme l’Intelligence Artificielle, ou aux nombreuses start-ups qui se penchent sur le sujet.

 

Quels sont les enjeux des données personnelles de santé ?

Les données de santé sont très sensibles dans la mesure où elles touchent à la vie privée. Elles sont donc particulièrement protégées en France, et cette protection ne fait que se renforcer. C’est d’ailleurs le but du RGPD : réglementer la collecte et l’utilisation des données personnelles de santé. Ce règlement européen impose également une consultation de la CNIL avant tout traitement de données de santé. Un autre enjeu est la possibilité pour les acteurs de l’e-santé d’accéder aux données pour pouvoir offrir de nouveaux services. L’utilisation est cependant très réglementée et la question de l’équilibre entre l’accès à des données utiles pour la recherche et la protection de ces données se pose. Enfin, l’enjeu de la conservation des données personnelles émerge : qui en a le droit, où, avec quel niveau de protection ? Le Ministère de la Santé a donc créé l’agrément Hébergeur de Données de Santé, qui, lorsqu’il est délivré, autorise certains prestataires ultra-sécurisés à conserver ces données avec une protection maximale.

 

#TransfoNum #eSante #DataProtection #CDCArkhineo